Musées

Le coin des abonnés

Annonces

Ouvrages spécialisés

Lexique :

Nouvelle recherche

La liste

Contact


E


EAU FORTE: Procédé de gravure sur métal s'effectuant par l'intermédiaire d'un acide. Le mot s'applique à la fois à la technique, au mordant et à l'estampe elle-même.


ECAILLEMENT: Altération de la couche picturale caractérisée par un manque partiel d'adhérence de celle-ci au support ou à la préparation.


ECHAPPEE: Vus éloignée dans un paysage ou dans une composition.
Echappée de lumière: lumière qui passe entre plusieurs corps et qui éclaire une partie du tableau.


ECORCHE: Représentation d'un homme ou d'un animal dépouillé de sa peau. Modèle sur lequel les peintres et les sculpteurs peuvent étudier le jeu des muscles et des nerfs sous la peau.


ECRAN: Toile blanche tendue sur un châssis et servant à tamiser la lumière dans les ateliers de peintres et de graveurs.
Dans une composition, ce terme désigne également la bande irrégulière de couleur sombre se détachant sur un fond plus clair et suggérant par contraste une profondeur.


ECRITURE: Ensemble des éléments caractéristiques qui contribuent à définir la manière personnelle d'un peintre: dessin, maniement du pinceau, touche.


EMBU: Se dit d'une toile qui s'emboit , c'est-à-dire dont les couleurs sont devenues ternes et mates parce que le support, ou la préparation, insuffisamment séchés, ont absorbé l'huile. Ces plaques apparaissent au cours du séchage.


EMPATEMENT: L'empâtement, par opposition au glacis, est une manière de peindre consistant à donner de l'épaisseur à la couche picturale, qui présente un relief uniforme et d'aspect maçonné, ou irrégulier avec des crêtes et des creux sur lesquels jouent l'ombre et la lumière.


EMULSION: Mélange intime de deux liquides non miscibles, l'un d'eux (liquide émulsionné) étant dispersé dans l'autre (liquide dispersant) sous forme de fines gouttelettes. Il peut exister des émulsions de plus de deux liquides non miscibles. On dit vernis-émulsion, liant-émulsion, encaustique-émulsion, peinture-émulsion.
Les émulsions peuvent servir de couches d'apprêt, de fonds, d'ébauches pour les glacis ou des teintes à l'huile ou au vernis.


ENCAUSTIQUE: Procédé technique de peinture à la cire qui présente de nombreux avantages, mais qui fut peu utilisé en raison des difficultés d'application.
Les couleurs sèchent rapidement, les retouches sont faciles et se font sans grattage, la surface ne s'écaille pas, la cire donne le relief et la transparence, et résiste à l'humidité et aux vers.
La cire colorée est chauffée, puis étendue liquide sur une palette chaude. On l'applique, encore liquide, sur la toile avec un pinceau ordinaire. Lorsqu'elle est prise, on la modèle avec un fer chaud appelé caustère.


ENCOLLAGE: Application d'une ou plusieurs couche(s) de colle sur la surface d'un support pour garantir l'isolement de la couche picturale, unifier la surface à peindre en rendant la toile plus serrée et limiter son pouvoir absorbant.


ENDUIT: Dans les techniques de la peinture, couche destinée à isoler le support (toile, bois, métal, pierre, mur) de la couche picturale.


ENLUMINURE: Désigne le décor des manuscrits en même temps que l'art de créer ce décor.


ENTOILAGE DES CHASSIS: Opération consistant à fixer la toile tendue sur le châssis au moyen de semences clouées sur la rive ou sur le revers de celui-ci.


EPIDERMURE: Usure de la couche picturale, souvent due à une mauvaise restauration et qui met au jour le grain de la toile ou le fil du bois. On dit aussi EPIDERMAGE.


EPURE: Représentation géométrique plane d'un objet ou d'un être mathématique, obtenue par une ou plusieurs projection(s), sur un ou plusieurs plan(s), et choisies de sorte que l'on puisse passer de façon univoque de l'objet à sa représentation et inversement.


ESSENCE: Liquide volatil utilisé comme diluant des peintures à l'huile.
On appelle parfois peinture à l'essence une technique où la peinture à l'huile est fortement diluée à l'essence, ce qui peut donner des effets de gouache ou d'aquarelle. Degas et Toulouse-Lautrec employèrent parfois ce procédé.


ESTAMPE: Image imprimée après avoir été gravée ou dessinée sur un quelconque support.
La génération post-impressionniste, plus particulièrement dans les années 1890, renouvela l'art de l'estampe. Les principales techniques mises en oeuvre sont la lithographie, qui languissait depuis le Romantisme, et le bois gravé. La lithographie en couleurs refleurit.


ESTOMPE: Petite tige faite de papier, de peau ou de coton roulé, terminée en pointes plus ou moins émoussées. Elle est utilisée pour étendre le crayon ou le pastel sur un dessin. Ce procédé permet de produire les ombres et les demi-teintes sans avoir recours aux hachures.


ETUDE: Dessin ou peinture qui n'est pas traité comme un tableau définitif, mais exécuté avant l'oeuvre proprement dite et généralement d'après nature.


Haut de page ~~~ Nouvelle recherche